Off to Places
Astuces Tous les articles Trending

La photograhie qui fait voyager – comment développer son propre style

Selon moi, un premier voyage, c’est un peu comme un premier amour; on ne le vit qu’une seule fois et il nous laisse souvent insatiable. Dans mon cas, il aura fallu que je me découvre une passion pour la photo afin de retrouver l’envie irrépressible de m’évader aux quatre coins du monde.

Demandez à 5 photographes de se rendre exactement au même lieu à la même heure et les images qui ressortiront de cet exercice seront indéniablement différentes les unes des autres. Il y a donc moyen de se distinguer de la masse et ce, malgré le fait que de nos jours, n’importe qui possédant un téléphone intelligent peut s’autoproclamer photographe.

En réalité, je pense qu’il suffit de développer son propre style. En ce sens, voici quelques trucs qui m’ont aidée à comprendre comment créer des photos à mon image.

 

Vue d’ensemble et la lumière sacrée

Au début, lorsque  j’ai commencé, je faisais « clic » un peu n’importe quand, n’importe où.

Il arrive que le hasard ou les circonstances jouent en notre faveur, mais si on veut mettre toutes les chances de notre côté, il vaut mieux réfléchir à l’ensemble et à la composition qu’on désire obtenir.

Les meilleures photos de voyages sont souvent composées de façon à ce que notre œil remarque un premier élément, puis soit naturellement porté à suivre un tracé vers d’autres éléments plus secondaires.

En règle générale, notre regard se porte d’abord sur la partie la plus lumineuse d’une image. Par exemple, si une photo comprend une source d’eau en plein jour, le soleil reflétera probablement sur celle-ci et attirera l’œil. Ce point peut donc facilement être le pilier d’une belle composition.

 

Désert du Sahara, Maroc

L’avant-plan pour faire différent

Après avoir identifié la partie la plus lumineuse, on peut cadrer la photo en fonction de ce qui se trouve aux alentours. Une des astuces que j’utilise dans la plupart de mes photos consiste à mettre en évidence un avant-plan.

Par exemple, la tour Eiffel a été vu des millions de fois, mais combien de fois a-t-elle montrée en arrière-plan d’un jardin de roses ou d’un enfant qui fait des bulles? Il s’agit d’une tactique créative très simple à exécuter et qui permet de donner un vent de fraîcheur à n’importe quel paysage, voire même aux endroits les plus photographiés au monde.

Usedom, Allemagne

Une retouche personnalisée (ou pas vraiment?)

Ensuite, une fois que la photo de base a été réalisée en prenant compte du cadrage et de la composition, il est possible de lui apporter des modifications afin de l’adapter selon notre désir.

Personnellement, je suis fan des paysages colorés et contrasté et c’est donc sur ces deux facteurs que je me concentre lorsque je fais de la retouche, mais il s’agit évidemment d’une question de goût. De plus, il m’aura fallu beaucoup de temps et de pratique pour développer cette vision et pour comprendre qu’il s’agit de ma façon à moi de percevoir le monde.

Je pense que cette vision s’affine à force de regarder le travail d’autrui et d’analyser ce qui nous plaît ou non dans celui-ci.

Plus souvent qu’autrement, notre art sera le reflet des œuvres que l’on admire et qui nous inspirent. Il suffit de déterminer quels sont les éléments qui font en sorte qu’on apprécie plus un style de photo qu’un autre et de les appliquer dans notre propre travail.

C’est quoi l’histoire?

Un photographe que j’admire beaucoup m’a déjà dit qu’une belle photo est vite oubliée si elle n’a pas d’histoire. Ce que j’ai retenu de ce conseil, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une anecdote à tout casser, mais bien un petit quelque chose qui fait en sorte qu’une photo parle d’elle-même.

Par exemple, un rayon de lumière bien placé a le pouvoir transformer un paysage banal en un vrai conte de fées, tandis qu’une légère brise qui berce un vêtement peut ajouter une touche de finesse inattendue au décor le plus ordinaire.

Les possibilités sont infinies, mais un point de départ efficace peut être d’ajouter un élément qui contraste avec le reste du paysage. Par exemple, photographier une personne vêtue de rouge au beau milieu d’une forêt de sapins donnera non seulement un résultat esthétique intéressant, mais ajoutera une ambiance mystérieuse à la scène.

Patagonie, Argentine

Enfin, c’est grâce à tous ces facteurs que la photo est devenue pour moi une façon de partager la beauté que j’ai la chance de découvrir en voyageant. C’est également une sorte de défi personnel qui me pousse à aller toujours un peu plus loin afin d’obtenir des images toujours plus inouïes.

Quand j’entreprends une aventure, la destination choisie est principalement basée sur mon désir d’en ressortir avec des photos bien précises.

Le sentiment d’accomplissement que j’éprouve est incroyable lorsque je parviens à éditer des photos de façon à ce qu’elles reflètent le souvenir que j’ai d’un endroit.

C’est d’autant plus satisfaisant parce qu’il me permet de me replonger dans le moment capturé et de le revivre sous un nouvel angle.


Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, une photo bien réussie a sans aucun doute le pouvoir de me donner envie de découvrir le monde et de me laisser émerveiller par sa beauté!

Pour plus de photos, je vous invite à visiter ma page Instagram @verodubbie et/ou mon site internet www.verodube.com. J’ai également une page Instagram sur laquelle je dévoile mes photos avant/après edition @thecolourcreator.

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply